Critique film réalisée par la classe de 2ME

 

Laura, 1944, Otto Preminger

Critique réalisée par la classe de 2ME
 

 


Lundi 14 janvier, nous sommes allés voir un film au cinéma le Rio qui s'intitule Laura, sorti en 1944 et réalisé par Otto Preminger.

Le film est en noir et blanc et nous l'avons vu en version originale, soit en anglais sous-titré en Français.

L'histoire du film se passe dans la ville de New-York, à Brooklyn. Le film raconte l'histoire d'une enquête policière menée par l'enquêteur Mark Mcpherson. Cette enquête est menée sans technologie, seulement avec le flaire du policier, interroge les personnages dans leur vie de tous les jours sans montrer que c'est un véritable interrogatoire.

Les personnages du film sont donc Marck Mcpherson, le policier, Laura Hant la prétendue morte, Waldo Lydlecker, le meurtrier, Shelby, le fiancer de Laura et Diane, la véritable morte. Autour de ces personnages, d'autres secondaires tels que la servante de Laura...

Cette enquête est due au meurtre d'une femme dans le domicile de Laura Hant. La moitié du film, tout le monde croit, spectateurs comme acteurs, que s'est Laura qui est décédée. Mais au milieu du film, il y a un effet de surprise puisque la morte se révèle être une femme dénommée Diane.

L'enquêteur Mark Mcpherson interroge les personnages et essaie de comprendre qui a l'a tuée, avec quelle arme et comment ?

On apprend les relations qu'entretenait Laura avec les différents personnages et notamment qu'elle avait une relation amoureuse avec Shelby qui lui avait demandé sa main le jour avant sa mort. Pour réfléchir à cette proposition, Laura Hant était partie en week-end le vendredi soir à la campagne.

Ce n'est que le lundi soir, que l'inspecteur découvre que Laura n'est pas la véritable victime mais Diane, une autre femme amoureuse de Shelby.

Mais comment cette femme a-t-elle pu se retrouver morte dans l'appartement de Laura ?

Mcpherson profite de ce moment de surprise et de renversement de situation pour analyser les réactions des personnes découvrant que Laura était encore vivante.

Au bout de son enquête, Mark Mcpherson découvre l'arme du crime, cachée dans l'horloge de l'appartement de Laura, horloge qui était un cadeau de Waldo, ami et protecteur de Laura.

La fin du film s'achève sur la mort de Waldo Lydecker tué lors de l'assaut policier afin de sauver Laura. On comprend donc que Waldo Lydecker était amoureux de Laura et ne supportait pas de la voir avec un autre homme que lui.

 

Ce qui nous a déplu dans ce film, c'est qu'il a été diffusé en anglais car nous avons eu du mal à suivre toute l'histoire et nous ne pouvions pas nous focaliser sur les scènes et le jeu des personnages. De plus, le film n'a pas de scène d'action, et a un rythme très lent ce qui nous a un peu ennuyé.

Inversement, nous avons aimé ce film car l’enquête policière n’est pas remplie d'artifices.  Le policier est très malin et intelligent, nous a fait un peu penser à Colombo. Au final, le policier résout l'enquête et séduit Laura avec laquelle il partage un baiser.

Le fait que le film soit en noir et blanc n’est finalement pas négatif car cela lui donne un effet ancien et nous permet de nous focaliser sur les personnages et non sur les décors.

Cette histoire est bien aussi car il y a du suspens, des renversements de situation puisque le meurtrier se révèle être la personne que l'on soupçonnait la moins et la morte se révèle être une autre personne..